Menu

Les digues du Doux

Chantier de confortement des digues du Doux

ARCHE Agglo a engagé des travaux de confortement des digues du Doux à Tournon-sur-Rhône et Saint-Jean-de-Muzols.
Objectif : mettre en sécurité les habitations et les entreprises en cas de crue exceptionnelle.

Maîtrise d'ouvrage : ARCHE Agglo, en lien avec les villes de Tournon-sur-Rhône et Saint-Jean-de-Muzols (maîtres d'ouvrage sur la 1ère tranche des travaux effectués entre 2014 et 2015)
Budget total d'investissement : 4,6 millions d'euros
Co-financeurs :


Fin du chantier : décembre 2019


Une obligation : la Gemapi

Depuis le 1er janvier 2018 ARCHE Agglo a pris la compétence GEMAPI : GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations.

C'est une compétence obligatoire attribuée par la loi aux intercommunalités. Ainsi, ARCHE Agglo élabore des programmes d'action et de prévention des inondations en fonction des problématiques rencontrées sur les cours d'eau du territoire.

 

Les travaux engagés

Une première tranche de travaux a été réalisée en 2014 et 2015, côté berges, par les communes de Tournon-sur-Rhône et Saint-Jean-de-Muzols.

Aujourd'hui les travaux concernent le confortement des ouvrages, dont les pieds de digues côté rivière


Un point sur les travaux - juin 2019

Côté Tournon-sur-Rhône

Côté Saint-Jean-de-Muzols

L’une des conséquences de ce dernier tronçon de travaux est la déviation de la Viarhona du pont de la RD jusqu’au stade de Saint-Jean-de-Muzols (du 29 juillet au 31 décembre). Jusqu’à fin 2019, des restrictions d’accès aux digues et aux berges du Doux seront mises en place. Il restera, dans les années à venir, à reprendre les joints des enrochements de 3 kms d’anciens corps de digues.

 

ARCHE Agglo remercie les riverains de leur compréhension face aux désagréments occasionnés par ce chantier important (bruit, poussière, transit de véhicules).

 

À savoir

  • Des restrictions d'accès aux digues et aux berges du Doux seront mises en place jusqu'à la fin des travaux.
  • Le niveau de protection final correspond à une crue de retour 200 ans (1 risque sur 200 chaque année), soit un débit d'environ 2150 m3/s.
  • La crue du 3 août 1963, servant de référence comme crue centennale, avait un débit estimé à 1800m3/s à Tournon-sur-Rhône